Islande |

Exploration photo des Hautes Terres d’Islande

11 jours / 10 nuits12 participants Accompagnateur photographe
Voyage photo
Les points forts de ce voyage
  • Immersion dans les Hautes Terres sauvages de Fjallabak Sud 
  • Sites d'exception (Mælifellsandur, Myrdalsjökull, les Fonds rouges, ...)
  • Couleurs de l’automne dans les hautes-terres et les premières aurores boréales
  • Camps de base à partir de deux refuges confortables 
  • Marches faciles et véhicule 4X4 pour voyager et accéder aux sites les plus reculés
Poser une option

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier numérisé par Objectif Nature aux seules fins d’évaluer et d’analyser les statistiques d’utilisation du site et de traiter les demandes émises sur le formulaire de contact ou de téléchargement de version d’évaluation.

Vos données sont destinées exclusivement à Objectif Nature, et ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées pendant la durée nécessaire au traitement de votre demande.Les cases identifiées par une astérisque doivent être obligatoirement remplies, car elles sont nécessaires au traitement de votre demande.Conformément à la loi « Informatique et libertés » modifiée, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier ou supprimer, ou vous opposer au traitement de vos données pour des motifs légitimes, en nous contactant à info@objectif-nature.fr. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l’effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.

Conformément au Règlement Européen sur la Protection des Données Personnelles, vous disposez à compter du 25 mai 2018 d’un droit à la limitation du traitement de vos données, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données si les conditions sont réunies. Vous pouvez également introduire une réclamation relative au traitement de vos données auprès de la CNIL.

Jour après jour
Dates et tarifs
Hébergements
Infos pratiques
La photo

Votre itinéraire *

Jour 1
Arrivée en Islande
Vol international . Accueil et transfert du groupe pour Reykjavik - Installation à l’hébergement dans le centre-ville. Quelques images sur le port et dîner de bienvenue
Jour 2
Reykjavik - Fjallabak Sud
Rendez-vous tôt le matin à 7h30 avec votre guide en tenue de randonneur, votre grand sac de voyage bouclé, et votre sac photo à portée de main. Départ pour trois heures de route à travers les prairies du sud, puis sur la piste de Fjallabak sud qui grimpe lentement vers les hautes terres à travers les pâturages et les champs de lave moussue. Nous poussons jusqu'au lac cristallin de Skyggnisvatn qui nous conduit au Mont Laufafell, sentinelle de la Caldeira et chemin pour rejoindre le beau refuge qui deviendra notre de camp de base pour les quatre prochaines nuits.
Jours
3 à 5
Exploration de la région Hrafntinnusker 
La métaphore « écueils du noir de corbeau » pour Hrafntinnusker est un bel exemple de la poésie métaphorique ancienne et naturelle de l’islandais. Elle signifie les récifs ou les écueils (Sker) d’obsidienne (Hrafntinna) (Hrafn pour corbeau et Tinna pour noir intense) : une lave vitrifiée noire avec parfois des reflets bleus ou vert, coupante comme une lame de rasoir qui s’étale ici sur les doux vallonnements pastels de roches acides de la couronne de la caldeira du même nom. Nous allons voir avec précaution les innombrables solfatares avec des mares de boue bouillonnante, des jets de vapeur puissants et bruyants. En bordure de la caldeira nous avançons sur une platitude de scories noires qui conduit vers le Mont Hekla qui domine l'horizon proche de sa masse imposante et légendaire. Nous explorons aussi un paysage féérique de petits cônes volcaniques et de ruisseaux d'eau cristalline dans une vallée fermée au pied de l'imposant monolithe de roche claire de Laufafell.
Jour 6
Départ pour l'Est de Fjallabak 
Nous nous mettons en route pour une région située à l’est de la caldeira de Hrafntinnusker et notre nouveau camp de base : le refuge de Strutur. Nous commençons à progresser vers le sud puis obliquons vers l'est à travers les collines et les prairies humides, traversant des ruisseaux clairs. On peut admirer ici l'alignement des chaînes de montagnes, toutes parfaitement parallèles et orientées dans la direction de la dorsale médio-atlantique qui traverse l'Islande du Nord au Sud. Par temps favorable on a une vue spectaculaire sur trois grandes calottes glaciaires.  A la sortie des reliefs on débouche soudain sur l'étrange platitude  de sable noir de Mælifellssandur bordé par l'imposante calotte glaciaire du Myrdalsjökull. De l'autre côté du sable que nous traversons se dresse, tel un Mont Saint-Michel tellurique, le cône parfait et solitaire de Mælifell, recouvert d'une mousse fluorescente. A l'est de ce petit désert nous gagnons l'abri des collines au pied du Torfajökull où se trouve le beau et chaleureux petit refuge de Strútur. 
Jours
7 à 9
Torfajökull et la faille de Eldgjá
Pendant trois jours, nous explorons en véhicule et à pied la fabuleuse région autour de Strútur pour explorer les paysages extraordinaires entre le flanc sud de la caldeira de Torfajökull et le dôme imposant de la calotte glaciaire de Mýrdalsjökull.
L’étroit lac turquoise de Holmsárlón est entouré d'étranges collines. A l’aval, il se déverse brusquement par une série de cascades toutes plus belles les unes que les autres. Là naît la magnifique rivière torrentueuse de Holmsá. Elle plonge dans les cratères de Rauðibotnar "les fonds rouges" appartenant à la faille de Eldgjá, la plus grande faille éruptive à la surface de notre planète datant seulement du 10ème siècle. Nous explorons aussi les contreforts de la caldeira de Torfajökull-Hrafntinnusker dont d'étranges gorges gardées par des dragons et des trolls pétrifiés.
Bain dans la source chaude de Strútslaug au pied de la caldera sur le marais au nord de Holmsárlón que couvre le coton de blanches linaigrettes. De loin nous dérangeons des compagnies d'oies qui en mai-juin ont niché en paix dans cette région reculée et alors impraticable. Elles s'envolent à notre approche pour se poser à nouveau un peu plus loin
Jour 10
Fjallabak Sud - Reykjavik
Départ matinal, nous quittons la solitude majestueuse des hautes-terres pour rejoindre la côte en logeant la calotte glaciaire de Myrdalsjökull. Cette dernière matinée sauvage sur une piste de montagne nous réserve encore de magnifiques surprises photographiques.
Retour à la civilisation au niveau de Vik où nous sommes étonnés de retrouver le bitume et le trafic touristique de la route circulaire après neuf jours dans la solitude majestueuse des Hautes-Terres.
Arrivée à Reykjavik dans l’après-midi. Soirée et dîner libre
Jour 11
Fin du voyage - Départ d'Islande
Transfert du groupe pour l’aéroport 3 heures avant le décollage de l'avion

Dates de départ

Ref. Dates Prix TTC Chambre indiv. Accompagnateur Places disponibles

Ce prix comprend

  • Les transferts aéroport des jours 1 et 11
  • 2 nuits: en hôtel  B&B à Reykjavik en Logement et petit déjeuner
  • 8 nuits: en refuge en Pension complète : 9 déjeuners (dont quelques pique-niques), 8 dîners en refuge, 8 petits déjeuners en refuge, 8 collations et autres encas
  • Le dîner de bienvenue à Reykjavik le jour 1
  • Les services d'un guide - chauffeur - intendant - cuisinier islandais
  • Les services d'un accompagnateur photographe Objectif Nature
  • Les activités mentionnées au programme
  • Le transport en véhicule 4wd : jeep ou bus tout terrain
  • Le carnet de voyage

Ce prix ne comprend pas

  • Le vol international régulier Paris / Keflavik / Paris : nous consulter
  • Les transferts aéroports pour les participants n'arrivant pas ou ne partant pas avec le groupe
  • Les repas non mentionnés au programme : le dîner du dernier soir à Rekjavik
  • Les douches payantes dans les refuges : environ 5€ / douche
  • Le supplément chambre individuelle 205 € / personne
  • Les boissons et dépenses à caractère personnel
  • Les pourboires au(x) guide(s), chauffeur(s), porteurs tout au long du circuit
  • Toutes les visites et excursions non mentionnées au programme
  • La location de matériel photographique et d'observation
  • Les frais de port de votre carnet de voyage
  • Les pré/post acheminement au départ de Province : nous consulter

Les hébergements de ce voyage *

* donné à titre indicatif sous réserve de disponibilité le jour de la réservation

Hrafntinnusker | Refuge de Dalakofi

Refuge
Situé près du massif de rhyolite et de la coulée d'obsidienne de la caldeira de Hrafntinnusker
Situation géographique : Localiser sur Google maps

| Refuge de Strútur

Refuge
Le refuge de Strútur se situe entre le flanc sud de la caldeira de Torfajökull et la calotte glaciaire du Mýrdalsjökul
Situation géographique : Localiser sur Google maps

Informations pratiques

Décalage horaire

Eté : - 2 heures Hiver : - 1 heure

Devises

Couronne Islandaise Taux de change : 1 euro ≈ 121 couronnes islandaises, à la date du 10/04/2018.

Santé

Pas de vaccin obligatoire.
Vaccins conseillés: hépatite B et DTP.
Pour plus d'informations, consulter votre médecin traitant.

Climat

Climat océanique froid. Climat plus rigoureux dans l'intérieur des terres et sur la côte Nord. La température moyenne en juillet au sud de l'île est de 10 à 13 °C et une température moyenne de 0 °C en hiver. Les températures les plus basses de la partie nord de l'île vont de environ -25 °C à -30 °C

Ambassade

Ambassade d'Islande 52 Avenue Victor Hugo 75116 Paris Tel : 01.44.17.32.85

Passeport

Pour des séjours de moins de trois mois, un visa n'est pas nécessaire, la présentation d'une carte nationale d'identité ou d'un passeport est suffisante.
 
Ces documents doivent avoir une durée de validité d'au moins trois mois après la fin du séjour envisagé.

L’automne dans les Hautes Terres : une expérience exceptionnelle

Avec septembre, les premières aurores boréales éclairent le firmament étoilé des premières nuits. Les sommets se saupoudrent de sucre glace et chassent les moutons vers les vallées où les hommes à cheval les rassemblent. Les premiers givres nocturnes installent de fins miroirs de glace matinale. La lumière est rasante et les « feux » de l’automne embrasent la végétation arctique sur la toundra multicolore. Les grives mauvis se gavent de baies rouges. De grands vols d’oies se rassemblent pour une répétition générale avant le grand départ vers le sud. Avant que le monde ne s’enfonce dans les tempêtes et la nuit de l’hiver boréal, la beauté éphémère et l’harmonie de cette saison s’inscrit fortement dans le cycle naturel du monde.

 

Façonnées par l’antagonisme du feu et de la glace, les Hautes Terres du sud de l’Islande offrent des paysages à nul autre pareils. La Nature, ici en plein délire, associe harmonieusement des paysages pourtant contradictoires et inachevés avec un art consommé du paradoxe. Prairies verdoyantes, champs de lave, calottes de glace monumentale  immaculées ou zébrées de scories volcaniques, étendues de sable noir et failles béantes, forteresses de basalte noir, et palette d’ocre acide, cascades d’eau cristalline, puissants fleuves limoneux, volcans faisant semblant de dormir, tourbières inondées, fumerolles et arc-en-ciel de fin de déluge se succèdent et se renouvellent sans fin. Tandis que l’océan, devant tant de merveilles, n’est pas en reste et étale avec exagération sa puissance et son immensité, lançant ses rouleaux et ses millions d’oiseaux pélagiques à l’assaut de cette terre qui était supposée rester au fond de l’abîme.

 

Parce que pour nous Islande doit rimer avec immersion, ce voyage vous emmènera bien loin des côtes désormais trop fréquentées par le tourisme, à la découverte d’une Islande qui vous saisira.

Ce voyage en véhicule 4X4 et à pied vous propose une immersion totale dans la nature sauvage et difficile d’accès des hautes-terres de Fjallabak Sud qui offrent des séries de paysages parmi les plus étranges de la planète. Il est conduit par un expert de la nature et de culture islandaise et par Loïc Perron, photographe professionnel connaissant bien l’Islande.

 

Il se déroule au cœur des plus étranges et des plus sauvages paysages des hautes terres volcaniques de l’Öraefi Sud, traversant la ride médio-atlantique qui émerge ici en Islande, entre le volcan Mt Hekla à l’Ouest et la bordure occidentale de la calotte du Vatnajökull à l’Est, traversant de part en part la caldera du Torfajökull / Hrafntinnusker, longeant la bordure Nord du Myrdalsjökull jusqu’à Eldgjá

 

Nous ne déménageons pas chaque jour mais passons plusieurs nuits dans seulement deux refuges qui nous servent de camps de base pour aller explorer chaque jour les alentours immédiats ou plus lointains en véhicule 4×4 et à pied, à l’aube comme au crépuscule et avec des sorties nocturnes près de notre hébergement si les aurores boréales sont de la partie.

 

Les « plus » photo de ce voyage :

Les Hautes Terres de Fjallabak offrent une palette de paysages d’une exceptionnelle variété, magnifiée par les couleurs de l’automne qui enflamment la toundra. Les gels matinaux ajoutent encore une dimension supplémentaire à la beauté de ces paysages d’automne.

Nous alternerons prairies verdoyantes, champs de lave, calottes de glace, étendues de sable noir et failles béantes, forteresses de basalte noir et d’ocre, cascades… Une palette changeante de couleurs, formes et matières comme seule l’Islande sait en offrir !

 

Aurores boréales : en septembre apparaissent les premières aurores boréales, qui peuvent être splendides, si nous avons la chance d’avoir des conditions favorables. Observations nocturnes en organisant des tours de garde.

 

Les incontournables de l’appui d’un photographe pro :

En dehors du temps quotidien passé en prises de vues avec l’aide permanente du photographe pro, des séances de cours théoriques vous permettront de revenir sur les principes fondamentaux de la photographie si vous en avez besoin (cadrage, exposition, maniement de votre boitier) et surtout d’approfondir les techniques spécifiques pour saisir et magnifier dans vos images ces paysages si singuliers et souvent déroutants : contrastes, matières, couleurs, lumières rasantes de l’automne, photo de nuit, …

 

Si les conditions le permettent, nous partagerons aussi nos images dans des ateliers de critique photo, où vous soumettrez vos images à la critique constructive – et toujours bienveillante ! – du photographe accompagnateur. Vous pouvez si vous le souhaitez amener quelques tirages papier pour ces séances (en particulier pour ce voyage où l’accès à l’électricité ne sera pas toujours possible).

 

Votre niveau photo :

Ce voyage est ouvert à tous les niveaux photo y compris aux débutants, qui bénéficieront au besoin d’un cours de mise à niveau pour ce voyage, et bien sûr d’un accompagnement individualisé pendant les séances de prise de vue.  La durée du voyage favorise les échanges entre les participants et le photographe et chacun progresse, quel que soit son niveau de départ !

 

Condition physique

Vous ne partez pas faire un trekking ou un voyage sportif, ce voyage est accessible à tout marcheur moyen. Notre véhicule 4X4 nous permet une exploration autour des refuges qui seront nos camps de base. La plupart des sites sont aisément accessibles avec le véhicule puis, parfois, par de courtes marches d’approche. Quelques balades de 2 à 3 heures de marche (total pour l’A/R) nous permettent d’accéder à des sites plus reculés (la durée de ces marches sera adaptée en fonction de la météo et du niveau des participants). Nous évoluons sur un terrain naturel et souvent hors sentier, qui nécessite d’être équipé de bonnes chaussures de randonnée. Les bâtons de marche sont facultatifs mais utiles pour les quelques balades plus longues.

 

Au mois septembre nos journées seront assez longues : nous profiterons d’un ensoleillement entre 6h et 20h.  La météo pouvant changer très vite à cette période, vous devez être très bien équipés pour être à l’aise dans le froid de jour comme de nuit puisque nous passerons du temps dehors à guetter et photographier les aurores boréales. Si vous êtes sujets à des contraintes ou soucis physiques particuliers, merci de nous le signaler au moment de l’inscription.

La nuit, nous logeons dans des refuges confortables et chauffés (12 à 20°c).

 

Véhicule : Grande jeep ou petit bus 4X4 puissant et confortable suivant la taille du groupe. Chauffeur guide islandais francophone (et au besoin anglophone).

Hébergement prévu : les nuitées sont en sac de couchage (le vôtre) en refuge sur des châlits équipés de matelas double ou single

Nourriture :

  • Petits déjeuners « scandinaves » et copieux.
  • Les déjeuners sont soit des pique-niques de bonne qualité et complets – mais rien de gastronomique – soit un vrai déjeuner si nous repassons par le refuge à midi pour nous reposer entre deux virées.
  • Les dîners: Le soir un dîner copieux, excellent et convivial à base de spécialités et de produits locaux : poisson (Aiglefin, cabillaud, truite de mer, saumon…), et viande d’agneau, accompagnés de légumes, riz, crudités ; d’excellents laitages dont le skyr aux myrtilles et le súrmjólk. Un menu spécial basique peut être proposé aux végétariens. Il est indispensable qu’un régime particulier ou une allergie à tel ou tel aliment nous soient signalés clairement à l’inscription.

Facultatif mais très apprécié pour la convivialité du groupe : nous recommandons à chacun d’apporter une petite spécialité de son terroir ou une bonne bouteille pour nos apéritifs au bout du monde. Pensez que nous n’aurons pas l’occasion de faire les courses en route !
BAGAGES :

Petit sac de voyage bien marqué avec votre nom pour garder à votre hôtel à Reykjavik ou à notre entrepôt pour ce qui ne vous servira que de retour en ville
Grand sac de voyage étanche et solide (60 – 75 litres) plutôt que valise – 1 sac par personne et non pas 1 énorme sac pour deux personnes (le poids d’un sac doit si possible ne pas dépasser 20 kg)
Sac à dos photo-randonnée de 30 à 50 litres pour les marches, avec fixation pour trépied.
House anti-pluie pour le sac à dos

 

HABILLEMENT ET EQUIPEMENT TOUTES SAISONS :
Compte tenu de l’instabilité climatique marquée des contrées du Nord de l’Atlantique, nous vous recommandons de vous conformer à cette liste d’équipement pour votre confort et votre sécurité.
Les vêtements en polypropylène, capilène et laine synthétique recyclables sont de loin préférables à la laine naturelle pour les randonnées et surtout au coton naturel qui, humide, sèche fort mal.

Slips et T-shirts isothermes (faciles à laver et séchant vite)
Caleçons longs isothermes en polyester capilène ou (plus luxueux) en laine mérinos naturelle
Maillot de corps iso thermique à manche longue en capilène ou (plus luxueux) en laine mérinos naturelle
Chaussettes de randonnée en laine crue naturelle bouclée ou synthétique (quelques paires)
Veste en Goretex avec capuche
Sur-pantalon ou salopette en Goretex, ou pantalon montagne type « 3 couches »
Bonnet en laine
Gants en laine étanches
Veste ou gilet en duvet en mai et septembre (facultatif)
Chemise laine & fibres confortables. (Possibilité d’acheter des lainages sur place)
Maillot de bain
Petite serviette de toilette (Idéalement : Serviette de randonnée ultralégères, très absorbantes et à séchage rapide)
Trousse de toilette et pharmacie personnelle (Elastoplast, aspirine, pansements, boules Quiès…)
Crème protectrice froid et soleil et stick à lèvres
Lampe frontale + au moins 1 jeu de piles de rechange (si possible avec Led rouge pour ne pas gêner vos voisins en séance photo d’aurores boréales)
Canif (n’oubliez pas de le ranger dans le bagage de soute)
Lunettes de soleil haute protection dans leur étui
Gourde Thermos incassable 1/2 litre (facultatif)
Paire de jumelles plates

SPECIFIQUE POUR L’ETE (MAI A FIN SEPTEMBRE)

Chaussures de randonnée étanches (genre Goretex)

Bâtons de randonnée solides, légers télescopiques
Pull ou veste en laine polaire légère (Carline)
Chapeau pluie/soleil
Pantalon de randonnée
Sandales de randonnée pour passer les gués et pour le refuge
Masque en tissu pour dormir
Chaussettes fine en soie (facultatif)

 

HEBERGEMENT EN REFUGE (entre 12°C et 20°C la nuit)

Sac de couchage spacieux (0°C à + 10°C)* avec fermeture éclair pouvant s’ouvrir et servir de couette
Drap de lit en coton sans élastique pour mettre entre vous et le matelas du refuge
Petit oreiller cale-tête (facultatif)
Serviette de toilette
Tenue sportive, décontractée, confortable et pas trop moche pour le soir
Pyjama et pantoufles

 

 

MATERIEL PHOTO, TABLETTE, TELEPHONE
Nous vous conseillons de venir avec votre appareil photo habituel qu’il soit compact, hybride, bridge ou reflex. Vous apprendrez ainsi à mieux le maîtriser avant d’envisager, éventuellement, d’investir dans un autre matériel ou dans des accessoires complémentaires.

Si vous avez un appareil photo compact, sachez que vous profiterez au mieux du séjour photo si vous avez la possibilité de sortir du mode automatique (compacts experts). Il faut pour cela que votre appareil photo dispose des modes « priorité ouverture » ou « priorité vitesse », mode manuel, réglage de la sensibilité.

 

Matériel particulier à ce voyage :


Trépied et déclencheur souple ou à distance (pour les photos de nuit et les aurores boréales). Préférez si possible un trépied léger et stable, que vous pourrez en cas de vent stabiliser avec un sac accroché sur la potence du trépied. Faites des essais avant !

Vous pourrez utiliser des focales allant du 16 mm, jusqu’au 200 mm pour des photos de détails pendant ce séjour. Une plus longue focale que le 200 mm peut aussi être très utile mais pas indispensable, de même qu’un objectif macro pour des détails de toundra.

Si vous le pouvez, emportez un filtre gris dégradé et un ou deux filtres gris neutres pour le travail en pose lente.

 

Frontale pour les séances de nuit, si possible avec Led rouge pour ne pas gêner vos voisins en séance photo d’aurores boréales

 

Précautions liées au froid

Pensez d’abord à votre confort personnel (cf. rubrique vêtements). Pour vos mains, l’idéal est de prévoir 2 couches : des sous-gants fins + des moufles chaudes et coupe-vent avec doigts amovibles pour manipuler votre appareil (vous en trouverez au rayon montagne des magasins de sport).

Votre matériel photo supporte très bien le froid. Le principal souci, ce sont les piles et les batteries dont l’énergie peut chuter, parfois après seulement quelques dizaines de minutes passées dans le froid. Il suffit alors de les réchauffer contre soi pour pouvoir continuer à travailler.

 

Batteries : attention au cours de ce voyage nous n’aurons pas d’accès à l’électricité pendant une période de 5 jours, vous devrez donc prévoir d’être autonomes en batteries. Nous vous recommandons donc de prévoir à minima 3 batteries de rechange (soit 4 batteries, de préférence des batteries de marque de votre appareil qui tiendront mieux la charge que des génériques). Attention la tenue de charge des batteries/piles est très variable selon les appareils, l’origine et l’ancienneté des batteries, l’utilisateur (nombre de photos par jour) et les réglages de votre appareil. Il est donc prudent de faire vos tests avant le voyage pour estimer au mieux la capacité de vos batteries et le nombre dont vous aurez besoin. En gardant vos batteries de rechange chargées au chaud, elles tiendront très bien la charge avant utilisation.

Conseil : une batterie tient mieux la charge après quelques cycles de charge/décharge. Si vous devez acheter de nouvelles batteries pour ce voyage, pensez à les utiliser avant !

 

Cartes mémoires supplémentaires (cf. accès limité à l’électricité pour décharger vos cartes).
Chargeur 220 V pour prise standard norme européenne et pour allume cigares (possibilité de charge de secours dans le véhicule).

Situations photographiques

Nos conseils photo

Le boîtier

Nous privilégions deux boîtiers afin d’éviter de changer l’objectif pour les risques de poussière sur le capteur.

Carte mémoire

Nous vous conseillons de partir avec plusieurs cartes mémoires de 2 à 36 Go (il vaut mieux 3 cartes de 4 Go plutôt qu’une seule carte de 16 Go ; en effet, en cas de panne de la carte, vous ne serez pas démuni) ; pour un enregistrement de vos images en JPEG FINE + Taille d’image maximum, vous pourrez ainsi réaliser 600/800 clichés sur une carte de 2 Go dans la perspective de tirage en labo équivalent au format A3 ; l’utilisation du format RAW limite grandement le nombre de photos sur une carte ; dans ce cas, prévoir un disque dur externe et / ou un ordinateur puissant.

Les Objectifs

Les boîtiers avec un petit capteur offrent un multiplicateur situé autour de 1.5, nous pouvons maintenant obtenir un grand téléobjectif à partir d’un 300 mm qui devient un 450 mm. Pour les boîtiers « plein format » la focale reste inchangée.

Afin d’avoir l’amplitude la plus large, du grand angle au super télé, de nombreuses combinaisons sont aujourd’hui possibles.

Prévoir un petit zoom de type grand angle comme un 18 X 35 mm, 1 zoom de type 70 X 200 mm ou plus grand comme un 120 x 300 mm avec un multiplicateur ou bien encore un zoom du genre 80 x 400 mm ou 100 x 400 mm et pour les expérimentés un 500 mm.

Des boîtiers Canon et Nikon, des objectifs et des zooms Canon, Nikon, Sigma et Tamron peuvent être loués chez Objectif Nature ; cliquez sur l’onglet correspondant pour trouver le bulletin de réservation et les tarifs.

L’énergie

– Dès que possible rechargez vos batteries, de manière à avoir toujours vos batteries et accus pleins.
– 2 accus par boîtiers
– 1 prise pour allume cigare – (unique ou multiple)
– 1 adaptateur universel pour brancher les accus et piles dans les lodges et hôtels
– Pinces crocodiles pour brancher sur les cosses des batteries des véhicules (pour circuit et séjour en camp de brousse)
– Un inverseur qui transforme le 12 Volts en 220 Volts (fourni sur certains voyages)

Matériel d’observation

Il est indispensable de partir avec une paire de jumelles de type Leica ou Steiner (à acheter dans la boutique du Club Objectif Nature ou à louer)

Accessoires divers

– Sac de riz  (à poser sur la carrosserie du véhicule pour la stabilité)
– Monopode et / ou trépied (selon la destination)
– Flash (selon la destination)
– Bombe à air et accessoires comme le film écran protecteur … etc

Une contrainte !

Le poids de votre bagage « photographique » qui est en cabine vous oblige à être vigilant au contenu de votre sac ;
Le sac à dos est en règle générale, le meilleur compromis pour voyager ; certains fabricants en proposent même, avec des roulettes !

Unique en Europe !
LOCATION DE MATÉRIEL
PHOTO & OBSERVATION