Kenya |

Kenya Insolite avec Michel Denis Huot

12 jours / 10 nuits4 participants Accompagnateur photographe
Confort : lodge
Les points forts de ce voyage
  • Accompagné par Michel Denis Huot avec son expérience de 30 ans dans la savane
  • Safari exceptionnel autour du Lac Magadi et la réserve Masai Mara
  • Camps exclusifs MDH, totalement mobiles, choisis chaque jour tout à côté des animaux
  • Bénéficiez du permis "off road" du véhicule de MDH
Poser une option

Jour après jour
Dates et tarifs
Hébergements
Infos pratiques
La photo

Votre itinéraire *

Jour 1
PARIS - NAIROBI
Rendez-vous à l'aéroport de Paris - Roissy Charles De Gaulle tôt le matin. Envol à destination de Nairobi. Vol de jour.
Arrivée en début de soirée à Nairobi et transfert pour votre hôtel à Nairobi.
Dîner libre.
Jour 2
NAIROBI - LAC MAGADI
Petit déjeuner. Rencontre avec votre chauffeur kenyan, puis transfert par la route pour le lac Magadi (environ 4 h), déjeuner en route. Arrivée jusqu'à une plateforme surplombant le lac avec une vue magnifique sur celui-ci et l'escarpement qui le borde. De là, vous pourrez aussi admirer les flamants en contrebas. Prises de vue des formations de soude et du lac, des troupeaux Masai circulant. Dîner et nuit sur la plateforme.

Le campement est très confortable : des tentes dômes 3m x3 m et 1.9m de haut. Lit de camp avec matelas et toute la literie ainsi que les serviettes de toilettes sont fournis, des chaises vous permettront de vous sentir à l'aise. Des sanitaires sont installés à l'arrière des tentes, une tente douche avec eau chaude à la demande et un toilette pour 2 tentes. Des aides de camp contribueront à faire apprécier cette immersion en brousse. Michel Denis-Huot sera votre cuisinier et saura vous réunir à la belle étoile ou dans la tente Mess pour les repas.
Jour 3
LAC MAGADI
Réveil à l’aube, prises de vue autour de la plateforme, lever du soleil sur le lac et les flamants. Puis départ en direction d’un point d’eau douce utilisé par les Masais et leurs troupeaux mais aussi par de très nombreux oiseaux qui viennent y boire comme des gangas, des tourterelles, des pigeons ou des quéléas. Possibilité de marches à tout moment. Ensuite, direction le point pique-nique au bord de « Little Magadi » sous des arbres. A la différence du lac Magadi lui-même, « Little Magadi » est un lac d’eau douce. Prises de vue paysage, végétation, découvertes de villages Masai.
L’après-midi, prises de vue (paysage, végétation, découvertes de villages Masai) et approche à pied des sources d’eau chaude
Dîner et nuit au bord de « Little Magadi »
Jour 4
LAC MAGADI
Prises de vue autour de « Little Magadi » puis retour vers l’escarpement Nguruman.
Vous pourrez, en fonction des opportunités, observer des girafes, des zèbres, des gazelles, des oryx et diverses autres antilopes
Visite possible du village de Nguruman, océan de verdure dans un paysage très boisée mais aride.
En fin de journée, photographies du retour des troupeaux dans les villages Masai
Dîner et nuit au campement choisi par Michel avec en arrière fond l’escarpement Nguruman
Jour 5
LAC MAGADI - LOITA HILLS
Départ à l'aube pour rejoindre la route privée qui permet de monter l'escarpement. Vue spectaculaire sur les lacs Magadi et Natron. Passage dans les zones de forêts tropicales. Traversée de différents villages. Présence de nombreux animaux dont les rares colobes. Avifaune très riche.
Possibilité de marcher avec un guide local pendant que les véhicules progressent sur une piste parfois difficile.
Pique-nique en route.
Dîner et nuit dans les Loita Hills
Jour 6
LOITA HILLS - MASAI MARA
Descente des Loita Hills.
Trajet vers Masai-Mara, arrivée dans la zone de la Sand River, endroit très sauvage et peu fréquenté aux paysages somptueux.
Dîner en camp de brousse et nuit au bord de la Sand River.
Jours
7 à 10
MASAI MARA
Tous les jours dans Masai-Mara, le réveil très matinal sera suivi du petit-déjeuner afin de quitter le camp avant le lever du soleil et surprendre les lions aux toutes premières lueurs quand ils sont actifs, suivre le réveil d'une famille de guépards que la nuit a surpris au milieu de la plaine, ou encore rencontrer la panthère qui arpente son territoire. L'activité des animaux est souvent concentrée dans les premières heures de la matinée ou en fin de journée, sachant que de toute façon à partir de 10 heures du matin, la lumière devient trop dure, et le restera jusqu'à au moins 15 heures. Cette période moins faste pour la photographie permet de s'occuper du matériel, de vider les cartes, de cuisiner et tout simplement de se reposer avant de repartir à la recherche des animaux. Suivant la demande, l'un des participants peut choisir de faire le safari dans le véhicule du photographe (un seul possible à la fois). Suivant les déplacements des animaux, les informations recueillies, Michel choisira ensuite dans quel secteur de Masaï Mara se déroulera la suite du safari. Si une femelle léopard a une proie dans un arbre, c'est le bon moment pour la rejoindre et l'observer. Même si Masaï Mara est le royaume des félins, il est possible aussi de passer des heures à observer une troupe d'hippopotames le long de la rivière Mara bien installés, téléobjectifs braqués sur les mâles pour saisir un combat ou un bâillement agressif ! Même quand la migration n'est pas là, les sujets à photographier sont innombrables : jabiru pêchant dans une mare, éléphanteaux cachés entre les pattes des adultes ou bien jeunes mâles jouant à quelques mètres de la voiture et se mettant à charger pour rire en barrissant comme une trompette, terrier de chacals ou de hyènes, nid d'autruches, etc.
Et spécialité de Masaï Mara, les orages qui montent dans l'après-midi donnent une lumière exceptionnelle. Même s'ils éclatent, grâce au numérique, rien n'est impossible ! Les troupeaux d'herbivores tournés dos à la pluie, les félins se secouant sont prétextes à bien des images.
Dîners et nuits en camp de brousse.
Jour 11
MASAI MARA - NAIROBI
Après un dernier safari le matin dans la réserve, route vers Nairobi. Arrivée en fin d'après-midi à Nairobi, puis transfert en soirée à l'aéroport international pour le vol à destination de Paris.
Dîner et nuit à bord.

Jour 12
PARIS
Arrivée à Paris Roissy Charles de Gaulle tôt le matin.

Dates de départ

Ref.DatesPrix TTCChambre indiv.AccompagnateurPlaces disponibles

Ce prix comprend

  • Le vol international régulier en classe économique  Paris / Nairobi / Paris avec escale
  • Les taxes d'aéroport (à titre indicatif, soumis à modification par la compagnie aérienne, sans préavis jusqu'à l'émission du billet, au plus tard 30 jours avant le départ)   320 € par personne à ce jour
  • L'accueil à l'aéroport à votre arrivée par notre partenaire local et le transfert à votre hôtel
  • La pension complète du déjeuner du jour 2 au petit déjeuner du jour 11
  • L'hébergement en chambre/tente double: en tente dôme, couchage complet fourni et lits de camps
  • 1 nuit:  en Hôtel à Nairobi en logement et petit déjeuner
  • 9 nuits: Camp de Brousse au Kenya autour du Lac Magadi  ou dans le Masaï Mara en Pension complète
  • Les services de Michel Denis-Huot
  • Les services d'un guide chauffeur local anglophone
  • Véhicule 4X4 privé avec toit ouvrant pour toute la durée du safari
  • Les transferts tels que mentionnés au programme
  • Safari dans tous les secteurs de Massaï Mara, sans restriction, suivant les sujets d'intérêts
  • Analyse des images en numérique et conseils sur le terrain
  • Partenaire local spécialiste de la logistique des photographes professionnels et des tournages
  • Les visites et excursions mentionnées au programme
  • Le carnet de voyage

Ce prix ne comprend pas

  • Les droits d'entrée dans  le(s) parc(s) et réserve(s) 645 $ /personne à régler sur place (sous réserve)
  • Les pourboires au(x) guide(s), chauffeur(s), porteurs tout au long du circuit environ 10$/jour/personne (les pourboires restent à votre entière disposition)
  • Les repas non mentionnés au programme à Nairobi
  • Les boissons de type alcools forts
  • Le supplément chambre et tente individuelle : + 350 € personne
  • Toutes les visites et excursions non mentionnées au programme
  • Le visa obligatoire / Frais consulaires  51$ le e-visa avant le départ uniquement
  • Les frais d'obtention du visa par Objectif Nature : 40 € / personne / visa
  • L'excédent du poids des bagages (au delà de 20 kg / personne maximum) pour le vol international
  • La location de matériel photographique et d'observation
  • Les frais de port de votre carnet de voyage
  • Les pré/post acheminement au départ de Province : nous consulter
  • L'assurance Multirisques - voir conditions et tarifs sur le bulletin d'inscription
  • L'assurance Complémentaire CB- voir conditions et tarifs sur le bulletin d'inscription

Les hébergements de ce voyage *

* donné à titre indicatif sous réserve de disponibilité le jour de la réservation

| Campement Kenya

Campement
Le campement est très confortable : des tentes dômes 3m x3 m et 1.9m de haut. Lit de camp avec matelas et toute la literie ainsi que les serviettes de toilettes sont fournis, des chaises vous permettront de vous sentir à l'aise. Des sanitaires sont installés à l'arrière des tentes, une tente douche avec eau chaude à la demande et un toilette pour 2 tentes. Des aides de camp contribueront à faire apprécier cette immersion en brousse.

LAC MAGADI & MICHEL DENIS HUOT

Le lac Magadi se situe dans la partie Sud de la Rift Valley au Kenya ; c’est l’un des nombreux lacs alcalins de cette faille, de 100 km² environ. Dans cette région peu fréquentée des touristes se trouvent encore des paysages d’un autre temps, d’une beauté à vous couper le souffle. Les paysages lunaires et les vastes étendues salées du lac sont ceinturés de montagnes comme le mont Olorgesailie (1,760 m), de collines volcaniques, de volcans comme le Shomplole (1564 m) et d’escarpements comme celui de N’guruman qui culmine à 2330 m d’altitude.
Le lac, particulièrement riche en soude (qui se dit « magadi » en swahili), est situé à 120 km au sud de Nairobi, à 600 m d’altitude, à la frontière avec la Tanzanie, et à mi-distance à vol d’oiseau entre la réserve de Masai-Mara et le parc national d’Amboseli. Tout proche, de l’autre côté de la frontière tanzanienne, s’étend le lac Natron, dont les spécificités sont très semblables et qui abritent la nidification de la plupart des flamants nains d’Afrique de l’Est.
Le lac Magadi, comme le lac Natron, se comporte comme une immense saline naturelle. En effet, ses eaux très alcalines avec un pH variant entre 9 et 10,5 sont très chargées en sels de soude. Lorsque les pluies augmentent, la quantité d’eau du lac comme sa superficie s’étendent mais, la basicité et la concentration en sels diminuent. Quand les pluies cessent, les températures augmentent jusqu’à atteindre près de 45 ° C et la forte évaporation fait baisser le niveau de l’eau tandis que le ph augmente de même que la concentration des éléments chimiques jusqu’à conduire au point de saturation qui provoque leur précipitation. Ces sels forment alors des croûtes colorées en rose-rouge par des micro-organismes aquatiques. Les couleurs prennent souvent des tons très vifs.
Cet écosystème particulier attire de nombreuses espèces d’oiseaux, parmi lesquelles les flamants nains et divers échassiers.
Au Sud-Ouest du lac, une série de sources d’eau chaude, dont la température avoisine les 45°c, sont la principale source d’alimentation en eau, à part les précipitations. Les lacs Magadi et Natron sont des environnements apparemment hostiles à la vie. Toutefois, diverses espèces sont adaptées à ces conditions. C’est notamment le cas de quelques espèces de tilapias ainsi que des micro-organismes aquatiques comme les spirulines, qui sont la nourriture des flamants nains.
Autour du lac, sur le group ranch de Shompole qui se déploie sur 62 700 hectares de savane, vivent des Masais. Leur communauté a créé un sanctuaire de faune sur 10 000 km² ce qui a permis de conserver l’environnement local. On peut y observer des girafes, des zèbres, des gazelles, des oryx et diverses autres antilopes mais aussi des lions, des léopards, des servals ou des otocyons.
MICHEL DENIS HUOT
Figure emblématique de la photographie animalière au Kenya Michel sera votre guide pour ce Safari Photo unique! Objectif Nature offre l’occasion de côtoyer le plus grand photographe animalier français de renommée mondiale. Il vous fera découvrir son territoire de prédilection : le Kenya.
Ce pays n’a plus de secret pour lui, il y est chez lui. Il saura entraîner les participants au plus profond de la vie sauvage. A bord de son 4×4 Land Rover spécialement équipé pour son activité, il se rend régulièrement dans le secteur de Magadi et parcourt la réserve de Masaï Mara afin d’observer et photographier les plus belles scènes que peut offrir la faune sauvage africaine. Il saura parler de la nature, de la brousse qui le passionne. Il partagera ses anecdotes, ses expériences et bien sûr il emmènera le groupe en safari.
Vous partagerez sa façon de travailler, l’émotion de paysages d’un autre temps, la rencontre avec la culture traditionnelle des Masais, la longue et patiente quête des félins dans le « Mara triangle ». Ou encore la recherche d’instants photographiques privilégiés : des mâles tisserin en train de construire leur nid au-dessus de la Talek, des mâles girafes se battant près du « Double crossing », des hyènes ou des guépards traquant les bébés gazelles nouveau-nés au petit matin dans « Balloon landing », isans oublier la grande migration…

À la découverte d'un monde sauvage...

Guépard

Acinonyx jubatus

(Cheetah en anglais)

guépard 2 bis RSA 13 HFAvec un record de pointe à 120km/h et une accélération phénoménale,  il est le plus rapide des mammifères. Cependant peu endurant, sa course ne dure que quelques centaines de mètres.

Corps svelte, longues pattes, colonne flexible, des poumons larges et un gros cœur pour une meilleure oxygénation. Sa longue queue lui sert de balancier. Ses griffes ne sont pas totalement rétractiles, contrairement à celles des autres félins (Acinonyx signifie « ne bouge pas ses griffes » en grec), mais lui fournissent une très bonne adhérence au sol.

Quand il attrape une proie, il ne la mange pas tout de suite car il doit d’abord recouvrer ses forces. C’est pourquoi d’autres prédateurs en profitent régulièrement pour lui chaparder son butin.

Le guépard  a des yeux soulignés par une ligne noire ressemblant à une larme qui chemine du coin interne de l’œil jusqu’à la commissure des lèvres. Félin aux mœurs diurnes, ces trainées lui assurent une meilleure vision en diminuant les reflets  du  soleil. Les taches sur son corps sont pleines.

Il préfère vivre en petits groupes de la même famille (femelle et ses petits, ou coalition de deux ou trois frères).

Vous ne l’observerez qu’exceptionnellement dans un arbre. Par contre il adore utiliser des points surélevés (rocher, monticule de terre, termitière…) afin d’avoir un meilleur point de vue et scruter son environnement.

Il vit dans les plaines ouvertes et les savanes arborées. De nombreux programmes de conservation existent le concernant. II est classé sur la liste rouge de l’UICN.

Le saviez-vous : le guépard produit une variété de cris ressemblant à des sons d’oiseaux, et, quand il se sent bien, il ronronne comme le chat !

Informations pratiques

Décalage horaire

Eté : + 1 heure
Hiver : + 2 heures

Devises

Shilling Kenyan

Taux de change : 1 euro ≈ 113 shillings, à la date du 01/08/2016.

Santé

Traitement anti-paludéen et vaccin contre la fièvre jaune recommandés. Vaccins conseillés: DTP, hépatite.
Pour plus d’informations, consultez votre médecin traitant.

Climat

Équatorial chaud sur la région côtière
Tempéré sur les hautes terres
Saison des pluies en Avril/Mai et novembre/début décembre

Ambassade

Ambassade du Kenya:
3 Rue Freycinet
75016 Paris
Tél: 01.56.62.25.25

Passeport

Passeport valide 6 mois après la fin du séjour et comportant deux pages consécutives entièrement libres de toute inscription.
E-visa de tourisme obligatoire, d’une durée initiale de 1 mois.
Frais consulaires : 50USD
Délai d’environ 8 jours
1 photo – 1 formulaire de visa – 1 attestation de voyage.
A faire avant le départ en ligne.

Nos conseils photo

Le boîtier

Nous privilégions deux boîtiers afin d’éviter de changer l’objectif pour les risques de poussière sur le capteur.

Carte mémoire

Nous vous conseillons de partir avec plusieurs cartes mémoires de 2 à 36 Go (il vaut mieux 3 cartes de 4 Go plutôt qu’une seule carte de 16 Go ; en effet, en cas de panne de la carte, vous ne serez pas démuni) ; pour un enregistrement de vos images en JPEG FINE + Taille d’image maximum, vous pourrez ainsi réaliser 600/800 clichés sur une carte de 2 Go dans la perspective de tirage en labo équivalent au format A3 ; l’utilisation du format RAW limite grandement le nombre de photos sur une carte ; dans ce cas, prévoir un disque dur externe et / ou un ordinateur puissant.

Les Objectifs

Les boîtiers avec un petit capteur offrent un multiplicateur situé autour de 1.5, nous pouvons maintenant obtenir un grand téléobjectif à partir d’un 300 mm qui devient un 450 mm. Pour les boîtiers « plein format » la focale reste inchangée.

Afin d’avoir l’amplitude la plus large, du grand angle au super télé, de nombreuses combinaisons sont aujourd’hui possibles.

Prévoir un petit zoom de type grand angle comme un 18 X 35 mm, 1 zoom de type 70 X 200 mm ou plus grand comme un 120 x 300 mm avec un multiplicateur ou bien encore un zoom du genre 80 x 400 mm ou 100 x 400 mm et pour les expérimentés un 500 mm.

Des boîtiers Canon et Nikon, des objectifs et des zooms Canon, Nikon, Sigma et Tamron peuvent être loués chez Objectif Nature ; cliquez sur l’onglet correspondant pour trouver le bulletin de réservation et les tarifs.

L’énergie

– Dès que possible rechargez vos batteries, de manière à avoir toujours vos batteries et accus pleins.
– 2 accus par boîtiers
– 1 prise pour allume cigare – (unique ou multiple)
– 1 adaptateur universel pour brancher les accus et piles dans les lodges et hôtels
– Pinces crocodiles pour brancher sur les cosses des batteries des véhicules (pour circuit et séjour en camp de brousse)
– Un inverseur qui transforme le 12 Volts en 220 Volts (fourni sur certains voyages)

Matériel d’observation

Il est indispensable de partir avec une paire de jumelles de type Leica ou Steiner (à acheter dans la boutique du Club Objectif Nature ou à louer)

Accessoires divers

– Sac de riz  (à poser sur la carrosserie du véhicule pour la stabilité)
– Monopode et / ou trépied (selon la destination)
– Flash (selon la destination)
– Bombe à air et accessoires comme le film écran protecteur … etc

Une contrainte !

Le poids de votre bagage « photographique » qui est en cabine vous oblige à être vigilant au contenu de votre sac ;
Le sac à dos est en règle générale, le meilleur compromis pour voyager ; certains fabricants en proposent même, avec des roulettes !

Unique en Europe !
LOCATION DE MATÉRIEL
PHOTO & OBSERVATION