Kenya |

Dans les pas de Michel Denis-Huot

8 jours / 7 nuits2 participants Avec un accompagnateur photographe
Confort : tente
Les points forts de ce voyage
  • Safari privé à 2 dans le Masaï Mara et bénéficiez du permis "off road"
  • Safari dans tous les secteurs de Masaï Mara, sans restriction, suivant les sujets d'intérêts
  • Camps exclusifs MDH, totalement mobiles, choisis chaque jour tout à côté des animaux
  • Analyse des images en numérique et conseils sur le terrain
À partir de 4 300€
Prochain départ le : 01/02/2016
Inscription Poser une optionNous contacter
Poser une option

Jour après jour
Dates et tarifs
Hébergements
Infos pratiques
La photo

Votre itinéraire *

Jour 1
NAIROBI / MASAÏ MARA
Le début des prestations commence à l'arrivée à Nairobi. Le vol international n'est pas inclus dans le tarif. Nous sommes à votre disposition pour étudier l'organisation de votre transport aérien international si vous le souhaitez.
Arrivée dans la matinée à Nairobi. Accueil par le guide/chauffeur kenyan, puis transfert par la route pour Masaï Mara (+/- 5 heures) afin de rejoindre Michel. (possibilité de faire le trajet Nairobi / Masaï Mara en avion; nous consulter)
Déjeuner tardif, puis safari jusqu'au coucher du soleil. Le soir, Michel choisira le meilleur endroit pour monter le camp et être ainsi au plus près de la faune. Le système des tentes de toit et l'équipement du Land Rover permettent d'installer un camp en quelques minutes. Après cela, douche chaude à l'arrière du Land. Apéritif ou bière fraîche et dîner.
Jour 2
MASAÏ MARA
Tous les jours, le réveil très matinal sera suivi du petit-déjeuner afin de quitter le camp avant le lever du soleil et surprendre les lions aux toutes premières lueurs quand ils sont actifs, suivre le réveil d'une famille de guépards que la nuit a surpris au milieu de la plaine, ou encore rencontrer la panthère qui arpente son territoire. L'activité des animaux est souvent concentrée dans les premières heures de la matinée ou en fin de journée, sachant que de toute façon à partir de 10 heures du matin, la lumière devient trop dure, et le restera jusqu'à au moins 15 heures.
Cette période moins faste pour la photographie permet de s'occuper du matériel, de vider les cartes, de cuisiner et tout simplement de se reposer avant de repartir à la recherche des animaux. Suivant la demande, l'un des participant peut choisir de faire le safari dans le véhicule du photographe (un seul possible à la fois pour des raisons de prises de vue).
Suivant les déplacements des animaux, les informations recueillies, Michel choisira chaque jour le secteur de Masaï Mara où se déroulera le safari. Si une femelle léopard a une proie dans un arbre, c'est le bon moment pour la rejoindre et l'observer. Même si Masaï Mara est le royaume des félins, il est possible aussi de passer des heures à observer une troupe d'hippopotames le long de la rivière Mara bien installés, téléobjectifs braqués sur les mâles pour saisir un combat ou un bâillement agressif !
Jour 3
MASAÏ MARA
Nouvelle journée d'observation dans le Masaï Mara. Même quand la migration n'est pas là, les sujets à photographier sont innombrables : jabiru pêchant dans une mare, éléphanteaux cachés entre les pattes des adultes ou bien jeunes mâles jouant à quelques mètres de la voiture et se mettant à charger pour rire en barrissant comme une trompette, terrier de chacals ou de hyènes, nid d'autruches, etc.
Et spécialité de Masaï Mara, les orages qui montent dans l'après-midi donnent une lumière exceptionnelle. Même s'ils éclatent, grâce au numérique, rien n'est impossible ! Les troupeaux d'herbivores tournés dos à la pluie, les félins se secouant sont prétextes à bien des images.
Jours
4 à 7
MASAÏ MARA
Journées d'observation dans le Masaï Mara.
Jour 8
MASAÏ MARA / NAIROBI
Après le petit déjeuner et un dernier safari matinal dans le Mara, départ pour Nairobi (possibilité d'effectuer le trajet Mara/Nairobi en avion - en option, avec supplément). Déjeuner en cours de route. Day Use en fin d'après-midi. Transfert en soirée à l'aéroport international de Nairobi pour votre vol de retour vers Paris, réservé par vos soins. Nous sommes à votre disposition pour étudier l'organisation de votre transport.

Dates de départ

Ref.DatesPrix TTCChambre indiv.
VM063Entre le 01 février 2016
et le 31 mars 2016
À partir de 4 300 €-
VM064Entre le 01 septembre 2016
et le 31 octobre 2016
À partir de 4 300 €-
VM065Entre le 01 février 2017
et le 31 mars 2017
À partir de 4 500 €-
VM066Entre le 01 septembre 2017
et le 31 octobre 2017
À partir de 4 500 €-

Ce prix comprend

  • L'accueil à l'aéroport à votre arrivée par notre partenaire local à Nairobi et transfert par la route dans le Masaï-Mara
  • 7 nuits: Tente de toit en Pension complète du déjeuner du jour 1 au déjeuner du jour 8 (sur place)
  • Les transferts tels que mentionnés au programme
  • Les services de Michel Denis-Huot
  • Véhicules 4x4 équipés de tentes de toit: le Land Rover de Michel Denis-Huot et la Toyota Land Cruiser conduite par un guide/chauffeur kényan, équipées de radios
  • Les activités mentionnées au programme : analyse des images et conseils sur le terrain
  • Equipement à savoir un inverseur 12volts/220 volts
  • Le carnet de voyage
  • Suivez l'un de nos plus célèbres photographes animaliers français et participez à son travail, en bénéficiant de son expérience de 30 ans dans la savane, de sa connaissance de la faune et du matériel photographique
  • Partenaire local spécialiste de la logistique des photographes professionnels et des tournages

Ce prix ne comprend pas

  • Le vol international régulier en classe économique ou Affaires, Paris/Nairobi - Nairobi/Paris - selon votre choix
  • Une nuit à Nairobi en fonction des horaires de vols
  • le vol  Mara/Nairobi ou Nairobi/Mara- à partir de 230 € par personne par vol (base 2 personnes-sous réserve)
  • Les pourboires au(x) guide(s), chauffeur(s), porteurs tout au long du circuit : environ 80 € / personne (les pourboires restent à votre entière disposition)
  • Les droits d'entrée dans  le(s) parc(s) et réserve(s) 840$ à ce jour à regler sur place (sous réserve)
  • Les boissons et dépenses à caractère personnel
  • Les repas non mentionnés au programme
  • Toutes les visites et excursions non mentionnées au programme
  • Les frais d'obtention du visa par Objectif Nature : 40 € / personne / visa 51$ / personne à regler sur internet pour le e visa
  • La location de matériel photographique et d'observation
  • Les pré/post acheminement au départ de Province : nous consulter
  • Les frais de port de votre carnet de voyage 
  • L'assurance Multirisques - voir conditions et tarifs sur le bulletin d'inscription
  • L'assurance Complémentaire CB- voir conditions et tarifs sur le bulletin d'inscription

Les hébergements de ce voyage *

* donné à titre indicatif sous réserve de disponibilité le jour de la réservation

| Campement Kenya

Campement
Le campement est très confortable : des tentes dômes 3m x3 m et 1.9m de haut. Lit de camp avec matelas et toute la literie ainsi que les serviettes de toilettes sont fournis, des chaises vous permettront de vous sentir à l'aise. Des sanitaires sont installés à l'arrière des tentes, une tente douche avec eau chaude à la demande et un toilette pour 2 tentes. Des aides de camp contribueront à faire apprécier cette immersion en brousse.

Masai Mara & Michel Denis Huot

Située au Sud-Ouest du Kenya, à environ 1600 m d’altitude, la réserve de Masai-Mara forme un seul écosystème avec le parc national du Serengeti en Tanzanie. Son nom vient du peuple Masai et de la rivière qui la traverse, la Mara. Les orages fréquents en provenance du lac Victoria voisin et la rivière qui coule en toute saison permettent à Masaï-Mara d’être la plus riche partie du Kenya en faune sauvage. Les grandes étendues sur lesquelles poussent principalement des graminées, sont ponctuées d’acacias parasols, d’euphorbes, de bosquets épineux et nourrissent nombre de girafes, d’éléphants et de très grands troupeaux d’herbivores : buffles, élands, gazelles, impalas, zèbres,  gnous… sans oublier les damalisques dont les mâles installés sur les termitières ressemblent à des sentinelles immuables, guettant les prédateurs.
La réserve abrite entre juillet et octobre  une des dernières grandes migrations de mammifères du monde : plus d’un million et demi de gnous se déplacent depuis le Serengeti, accompagnés de centaines de milliers de zèbres. La migration est liée aux pluies et n’est donc jamais précise dans ses dates ni dans la forme qu’elle prend. Le spectacle des troupeaux dans les plaines puis leurs traversées de la rivière Mara est inoubliable.
Malheureusement, cette extraordinaire migration est menacée par le projet de construction d’une route et d’une voie ferrée qui traverserait le nord du parc du Serengeti.
Les prédateurs sont nombreux  dans la réserve. Clans d’hyènes et troupes de lions dessinent une grande mosaïque de territoires de toute taille. Les nombreux léopards, pas toujours faciles à observer, recherchent les zones rocheuses ou boisées comme les berges des cours d’eau. C’est là aussi que se retrouvent babouins et hippopotames ; ces derniers passent la journée dans l’eau avant de rejoindre leurs pâturages nocturnes. Les guépards quant à eux aiment les grandes plaines d’herbe rase. Seuls prédateurs vraiment diurnes, ils s’attaquent principalement aux petites gazelles de Thomson. Pour suivre les déplacements de leurs proies, les femelles guépards passent indifféremment de part et d’autre de la frontière avec la Tanzanie.
L’apparence de la réserve change avec les saisons. Le jaune est la couleur dominante en saison sèche, auquel se mêlent de larges taches noires après le passage des feux de brousse. Puis les pluies, mai pour les grandes, novembre pour les petites, font reverdir l’herbe et génèrent énormément de boue.
Masai-Mara, comme d’autres réserves de faune sauvage, a vu ses populations se réduire fortement  depuis 30 ans à cause du braconnage pour la viande ou l’ivoire, de l’expansion de la présence humaine et des grandes fermes agricoles sur les zones des ranchs autour de la réserve et de l’augmentation très importante du bétail domestique qui vient brouter même au cœur de la réserve elle-même.
VOYAGEZ AVEC MICHEL DENIS HUOT :
…comme il le fait habituellement à bord de son 4×4 Land Rover 130 équipé d’une tente de toit capable de transporter des vivres pour plusieurs semaines, de l’eau, de l’essence en quantité, des pièces détachées… sans oublier un frigo très efficace !
Il se déplace ainsi dans la savane en fonction de la présence et des mouvements des animaux, totalement indépendant. La tente de toit le met à l’abri des fauves, des éléphants, des buffles… et de la poussière, et lui permet de s’arrêter où il veut. Michel peut accueillir une personne à tour de rôle dans son Land Rover, la deuxième sera dans le second véhicule 4×4, un Toyota Land Cruiser, conduit par un guide/chauffeur kenyan, équipé lui aussi d’une tente de toit et relié par radio à Michel Denis-Huot.
Vous partagerez avec lui sa façon de travailler, l’émotion des rencontres animales, la longue et patiente quête des félins dans le « Mara triangle ». Ou encore le moment inoubliable d’une chasse de guépard dans les plaines d’Aïtong, la recherche d’instants photographiques privilégiés : des mâles tisserin en train de construire leur nid au-dessus de la Talek, des mâles girafes se battant près du « Double crossing », des hyènes ou des guépards traquant les bébés gazelles nouveau-nés au petit matin dans « Balloon landing », imitées par les femelles guépards, marais de Musiara, sans oublier les grands troupeaux de migration de septembre à octobre.
Vous vivrez pendant 8 jours à sa manière et avec lui au coeur de la savane africaine : vous déjeunerez d’un vrai repas préparé par les soins de Michel sous un acacia au milieu des grandes plaines avec les herbivores à perte de vue, ou sous un figuier au bord de la rivière Mara ; vous serez réveillé par les bruits des hippopotames, des hyènes ou des lions qui résonnent dans la nuit, pas loin ; vous passerez aussi de longues heures à guetter la femelle léopard couchée dans un arbre qui ne se décide pas à bouger et vous devrez peut-être aussi descendre dans la boue aider à dépanner les 4×4 embourbés après l’orage ! Vous ferez connaissance avec les familles de lions, les femelles guépards et léopards qu’il retrouve années après années, et sur lesquelles il connaît des centaines d’anecdotes.
Et bien sûr, vous aurez droit aux conseils du pro sur le terrain, et au « debriefing » de vos images chaque jour.

À la découverte d'un monde sauvage...

Guépard

Acinonyx jubatus

(Cheetah en anglais)

guépard 2 bis RSA 13 HFAvec un record de pointe à 120km/h et une accélération phénoménale,  il est le plus rapide des mammifères. Cependant peu endurant, sa course ne dure que quelques centaines de mètres.

Corps svelte, longues pattes, colonne flexible, des poumons larges et un gros cœur pour une meilleure oxygénation. Sa longue queue lui sert de balancier. Ses griffes ne sont pas totalement rétractiles, contrairement à celles des autres félins (Acinonyx signifie « ne bouge pas ses griffes » en grec), mais lui fournissent une très bonne adhérence au sol.

Quand il attrape une proie, il ne la mange pas tout de suite car il doit d’abord recouvrer ses forces. C’est pourquoi d’autres prédateurs en profitent régulièrement pour lui chaparder son butin.

Le guépard  a des yeux soulignés par une ligne noire ressemblant à une larme qui chemine du coin interne de l’œil jusqu’à la commissure des lèvres. Félin aux mœurs diurnes, ces trainées lui assurent une meilleure vision en diminuant les reflets  du  soleil. Les taches sur son corps sont pleines.

Il préfère vivre en petits groupes de la même famille (femelle et ses petits, ou coalition de deux ou trois frères).

Vous ne l’observerez qu’exceptionnellement dans un arbre. Par contre il adore utiliser des points surélevés (rocher, monticule de terre, termitière…) afin d’avoir un meilleur point de vue et scruter son environnement.

Il vit dans les plaines ouvertes et les savanes arborées. De nombreux programmes de conservation existent le concernant. II est classé sur la liste rouge de l’UICN.

Le saviez-vous : le guépard produit une variété de cris ressemblant à des sons d’oiseaux, et, quand il se sent bien, il ronronne comme le chat !

Informations pratiques

Décalage horaire

Eté : + 1 heure
Hiver : + 2 heures

Devises

Shilling KenyanTaux de change : 1 euro ≈ 113 shillings, à la date du 01/08/2016.

Santé

Traitement anti-paludéen et vaccin contre la fièvre jaune recommandés.
Vaccins conseillés: DTP, hépatite.
Pour plus d'informations, consultez votre médecin traitant.

Climat

Équatorial chaud sur la région côtière
Tempéré sur les hautes terres
Saison des pluies en Avril/Mai et novembre/début décembre

Ambassade

Ambassade du Kenya:
3 Rue Freycinet
75016 Paris
Tél: 01.56.62.25.25

Passeport

Passeport valide 6 mois après la fin du séjour et comportant deux pages consécutives entièrement libres de toute inscription.
Visa de tourisme obligatoire, d'une durée initiale de 3 mois.
E visa à faire uniquement sur internet
Délai d'environ 3-5 jours
1 photo - 1 formulaire de visa - 1 attestation de voyage.

Nos conseils photo

Le boîtier

Nous privilégions deux boîtiers afin d’éviter de changer l’objectif pour les risques de poussière sur le capteur.

Carte mémoire

Nous vous conseillons de partir avec plusieurs cartes mémoires de 2 à 36 Go (il vaut mieux 3 cartes de 4 Go plutôt qu’une seule carte de 16 Go ; en effet, en cas de panne de la carte, vous ne serez pas démuni) ; pour un enregistrement de vos images en JPEG FINE + Taille d’image maximum, vous pourrez ainsi réaliser 600/800 clichés sur une carte de 2 Go dans la perspective de tirage en labo équivalent au format A3 ; l’utilisation du format RAW limite grandement le nombre de photos sur une carte ; dans ce cas, prévoir un disque dur externe et / ou un ordinateur puissant.

Les Objectifs

Les boîtiers avec un petit capteur offrent un multiplicateur situé autour de 1.5, nous pouvons maintenant obtenir un grand téléobjectif à partir d’un 300 mm qui devient un 450 mm. Pour les boîtiers « plein format » la focale reste inchangée.

Afin d’avoir l’amplitude la plus large, du grand angle au super télé, de nombreuses combinaisons sont aujourd’hui possibles.

Prévoir un petit zoom de type grand angle comme un 18 X 35 mm, 1 zoom de type 70 X 200 mm ou plus grand comme un 120 x 300 mm avec un multiplicateur ou bien encore un zoom du genre 80 x 400 mm ou 100 x 400 mm et pour les expérimentés un 500 mm.

Des boîtiers Canon et Nikon, des objectifs et des zooms Canon, Nikon, Sigma et Tamron peuvent être loués chez Objectif Nature ; cliquez sur l’onglet correspondant pour trouver le bulletin de réservation et les tarifs.

L’énergie

– Dès que possible rechargez vos batteries, de manière à avoir toujours vos batteries et accus pleins.
– 2 accus par boîtiers
– 1 prise pour allume cigare – (unique ou multiple)
– 1 adaptateur universel pour brancher les accus et piles dans les lodges et hôtels
– Pinces crocodiles pour brancher sur les cosses des batteries des véhicules (pour circuit et séjour en camp de brousse)
– Un inverseur qui transforme le 12 Volts en 220 Volts (fourni sur certains voyages)

Matériel d’observation

Il est indispensable de partir avec une paire de jumelles de type Leica ou Steiner (à acheter dans la boutique du Club Objectif Nature ou à louer)

Accessoires divers

– Sac de riz  (à poser sur la carrosserie du véhicule pour la stabilité)
– Monopode et / ou trépied (selon la destination)
– Flash (selon la destination)
– Bombe à air et accessoires comme le film écran protecteur … etc

Une contrainte !

Le poids de votre bagage « photographique » qui est en cabine vous oblige à être vigilant au contenu de votre sac ;
Le sac à dos est en règle générale, le meilleur compromis pour voyager ; certains fabricants en proposent même, avec des roulettes !

Unique en Europe !
LOCATION DE MATÉRIEL
PHOTO & OBSERVATION