Spitzberg |

A la découverte du Spitzberg

11 jours / 10 nuits9 participants Avec un accompagnateur photographe
Bateau (cabine)
Les points forts de ce voyage
  • Faune unique à l'arctique - Ours blancs, morses, rennes, oiseaux de mer
  • Lumière du jour en continue
  • Excursion en bateau de petite capacité
  • Accompagné par un photographe Objectif Nature
À partir de 6 050€
Prochain départ le : 26/07/2017
Inscription Poser une optionNous contacter
Poser une option

Jour après jour
Dates et tarifs
Hébergements
Infos pratiques
La photo

Votre itinéraire *

Jour 1
Longyearbyen
Votre expédition à destination du Spitzberg débute lorsque vous montez à bord du navire, à Longyearbyen, le plus important village de l’île. Une fois sur le navire vous pourrez profiter de vues splendides sur le paysage montagneux servant de décor à ce village situé au bord de la mer.
Jours
2 à 10
À la découverte du Spitzberg
Explorez l’ouest du Spitsberg aussi bien que les étonnants fjords que les iles retirées du nord. Des déserts polaires aux immenses glaciers, les paysages naturels sont justes aussi variés que la faune. Vous naviguerez autour de cette ile magique située près du cercle polaire Arctique pendant que votre équipe d’expédition sera constamment à la recherche d’espèces animales à vous présenter.

Chaque expédition offre de nouvelles perspectives, c’est pourquoi nous n’avons aucun itinéraire établi, mais nous avons nos destinations de prédilection, comme par exemple le Glacier du 14 Juillet, Smeerenburg, Phippsoya, Alkhornet et le détroit de Hinlopen.

Les lieux que vous visiterez lors de votre expédition seront choisis en fonction des observations possibles de la faune et l’appréciation de l’histoire et de la géologie du Spitzberg. L’observation des ours polaires est pratiquement garantie, le territoire de Phippsoya étant l’un de leurs lieux de chasse préférés, car les falaises gigantesques d’Alkefjellet fournissent une provision d’oeufs d’oiseaux ; le renard arctique est également friand de ces oeufs. Torellneset et Phippsoya sont des endroits formidables pour photographier les morses. Regarder un morse émerger hors de l’eau est un moment que vous n’oublierez jamais. Ces géants massifs de l’Arctique sont très bruyants, chaque morse rivalisant pour obtenir un emplacement de choix près du littoral.

Si l’envie vous prend d’un peu plus d’action, alors choisissez l’excursion optionnelle en kayak de mer à destination des endroits les plus isolés du Spitzberg. Smeerenburg est un endroit formidable pour faire une excursion en raquettes (disponible selon l’expédition choisie) ou pour visiter le mémorial érigé en 1906. Le site historique est dédié aux baleiniers ayant perdu la vie aux 17ème et 18ème siècles en exerçant leur travail dans les conditions extrêmes de l’Arctique.

Le Spitzberg n’est que beauté. La toundra peut être étonnamment colorée en été, quand les fleurs sauvages explosent de couleur au soleil. Chaque journée vous apportera son lot de nouveautés, qu’il s’agisse d’espèces d’oiseaux rares ou d’une hutte
abandonnée il y a des siècles.
Jour 11
Longyearbyen
Il est à présent l’heure de se quitter. Votre aventure touche à sa fin de la même façon qu’elle avait débuté, dans la colonie frontalière de Longyearbyen. Depuis cet endroit, nous vous transfèrerons à l’aéroport pour votre vol de retour.

Dates de départ

Ref.DatesPrix TTCChambre indiv.AccompagnateurÉtat
DS002Du 26 juillet 2017
au 05 août 2017
6 050 €-Isabelle DUPRE
Voir sa fiche
Disponible

Ce prix comprend

  • Les transferts de l'aéroport de Longyearbyen à votre hotel, si vous arrivez au plus tôt un jour avant le départ du bateau / de l'hôtel à l'embarcation
  • 10 nuits: sur le bateau Sea Adventurer (ou similaire) en Pension complète en cabine Main deck avec fenêtre (autres types de cabine disponibles - consultez nous)
  • L'accompagnement d'un guide francophone à bord
  • Les services d'un accompagnateur Objectif Nature
  • Les activités mentionnées au programme hors activités optionnelles
  • Une paire de bottes fourrées à bord
  • Une parka fournie à bord
  • Le transfert du débarquement du bateau à l'aéroport pour le vol retour
  • Le carnet de voyage

Ce prix ne comprend pas

  • Le vol international régulier Paris / Longyerbyen / Paris à partir de 520 euros TTC - Possibilité de le réserver par nos soins - consultez nous
  • Les boissons et dépenses à caractère personnel
  • Les pourboires au(x) guide(s), chauffeur(s), porteurs tout au long du circuit : 10 €/personne/jour de croisière
  • Les repas non mentionnés au programme
  • Les visites et excursions non mentionnées au programme
  • La location de matériel photographique et d'observation
  • Les frais de port de votre carnet de voyage
  • Les pré/post acheminement au départ de Province : nous consulter
  • L'assurance Multirisques - voir conditions et tarifs sur le bulletin d'inscription
  • L'assurance Complémentaire CB- voir conditions et tarifs sur le bulletin d'inscription

Les hébergements de ce voyage *

* donné à titre indicatif sous réserve de disponibilité le jour de la réservation

| Main Deck Window - Sea Adventurer

Cabine
Cabin :Air Ventilation / Air Condition 2 Windows (1,3 x 0,9m / 50 x 35in) Floor: Carpet Electrical Outlets: 220 Volt / 50 Hz (European) Desk Hooks 4 Wardrobes (with storage drawers) 2 Lower Beds with Lights Mirror with light Suitcase storage underneath the bedsBathroom :Shower Washbasin Hooks Mirror Vanity Shelves (2) Toilet (Vacuum System)Sizes :Cabin: 9,99 m² Bathroom: 1,79 m² Height of Cabin: 2,02 m

Spitzberg

A moins de 1000 km du pôle nord, le Spitzberg, « l’île sur le toit du monde » est la plus grande île de l’archipel du Svalbard, entre le 76ème et le 81ème parallèle. Un peu plus de 3 000 personnes y vivent en permanence (environ 1/3 de Norvégiens et 2/3 de Soviétiques), en majorité des mineurs, l’activité principale étant l’extraction de charbon. Ce pays, grand comme la Belgique, paraît désolé, tantôt creusé par des glaciers de plusieurs kilomètres de large se jetant dans les fjords sans fin, tantôt recouvert d’une immensité de glace, d’où émergent des sommets aux formes sombres. Mais en regardant de plus près ce paysage à la fois féerique et impressionnant, on s’aperçoit qu’il recèle une vie intense, qui survit en hiver et explose, l’été venu.
L’été connaît une faible amplitude thermique et, du fait de l’absence de nuit, la température y est beaucoup plus stable. Sur la côte ouest, partie la plus douce, la moyenne est d’environ 5°C, avec des valeurs variant entre 1°C et 10°C. Le maximum enregistré est de 17°C. Il est courant d’observer de courtes périodes de gel en plein été. Les précipitations sont peu abondantes, environ 40mm par an sur la côte ouest et un peu moins à l’intérieur. La saison la plus humide est l’automne. Avec ces valeurs, pourtant basses par rapport aux pays tempérés, le Svalbard est une des régions arctiques les plus humides. En raison de la latitude du Svalbard, l’alternance jour/nuit n’est pas la même qu’à nos latitudes. En été, le soleil est en permanence au-dessus de l’horizon, alors qu’en hiver, la nuit est continuelle. Le passage du jour à la nuit est d’autant plus rapide que la latitude est élevée.

LES GLACES
60% de l’archipel est recouvert de glaciers. Les plus grandes calottes polaires se trouvent dans le nord-est, particulièrement sur Norsaustlandet. Alors que l’île la plus au nord (Kvitoya) est totalement recouverte de glace, la plus au sud (Bjornoya) est dépourvue de glaciers. Les régions les moins glacées du Spitzberg sont le Nordenskjöld Land (près de Longyearbyen) et Andree Land, au nord. Ce sont les zones au climat plus continental, c’est à dire moins humides et plus ensoleillées. Depuis le XIXème siècle, la plupart des glaciers ont nettement reculé. De grandes moraines marquent leur extension maximale, nettement au-delà de leur front actuel. En général, ces variations sont de bons indices du climat. Mais au Svalbard, les glaciers ne se comportent pas de façon normale. Ils peuvent brusquement avancer de plusieurs kilomètres, à raison de 30 à 40 m par jour, puis se stabiliser et rester immobiles pendant des années. Ce phénomène, qui reste mal connu et difficilement expliqué, s’appelle « surge ». Récemment, les glaciers ont, pour la plupart, reculé, ce qui a provoqué des erreurs sur les cartes qui ne situent pas le front au niveau actuel. Leur position est donc à prendre avec une certaine réserve. Les glaciers se terminant dans la mer génèrent des icebergs. Ils sont beaucoup plus petits au Svalbard que ceux que l’on rencontre au Groenland ou en Antarctique, mais peuvent quand même poser des problèmes pour la navigation. La banquise a une extension maximale en avril.

 

SEA ADVENTURER

Conçu pour naviguer dans les coins les plus reculés du monde tout en transportant les passagers dans un intérieur confortable, le Sea Adventurer, a été construit en 1976 en Yougoslavie, puis rénové en 1999 et d’autres améliorations ont été effectuées en 2002. Vous serez impressionnés par ce navire à coque renforcée qui peut accueillir jusqu’à 117 passagers, disposant d’un spacieux bar à l’avant, d’un restaurant entouré de grandes fenêtres et de plusieurs ponts de promenades.

Equipe d’expédition & équipage : 72
Passagers : 117
Longueur : 101 mètres
Largeur : 16 mètres
Ice Class : 1A
Vitesse de croisière : 12 noeuds
Dernière rénovation : 2002
Nombre total de cabines : 58

Divertissement & Restauration :
1 Restaurant
1 Bar
1 Bibliothèque
1 Espace Bien-être
1 boutique

Type de cabines à bord :

3 Suites (Captain’s Deck) : 20 à 25m2 – 2 lits simples, sofa convertible, 4 fenêtres, salle de bain avec douche
5 Cabines Deluxe (Captain’s Deck & Upper Deck) : 13 à 15m2 – 2 lits simples, 3 fenêtres, salle de bain avec douche
5 Superior (Upper Deck) : 12 à 15m2 – 2 lits simples, 2 fenêtres, salle de bain avec douche
18 Twin window (Main Deck) : 9 à 15m2 – 2 lits simples, 2 fenêtres, salle de bain avec douche
6 Twin Porthole (Main Deck) : 10 à 12m2 – 2 lits simples, 1 hublot, salle de bain avec douche
15 Lower Deck (Lower Deck) : 11 à 15m2 – 2 lits simples, 1 hublot, salle de bain avec douche
6 Triple (Main Deck) : 13 à 15m2 – 2 lits simples, 1 lit superposé, 1 hublot, salle de bain avec douche

À la découverte d'un monde sauvage...

Ours blanc

Ursus maritimus

(Polar bear en anglais)

Legend: English and French English Place: Churchill - Manitoba state - Canada Season: october, november Behaviour: from october to mid-november, the polar bears gather on the banks of Hudson Bay (north of the province of Manitoba) waiting the formation of the ice floe. Churchill, “polar bear capital of the world”, attracts thousands of tourists each year but there’s no road to get there. The only way is by train or plane…. Created in 1996, the Wapusk National Park (“white bear” in the Cree language) shelters one of the three largest concentrations of polar bears in the world. The white bear, or polar bear, is the largest terrestrial carnivore. An adult male is 2.4 to 3 meters in length and weighs 400 to 600 kg. The female is much smaller and lighter than the male. At birth, a baby cub measures about 25 cm and weighs 500 to 800 g. The bears’ territory is immense. In fact, one bear can cover up to 100 km a day. An important layer of fat under its skin and a thick coat of fur protect it from cold and blizzards. At the approach of winter, the tundra, vast inhospitable expanse, allows the bear little chance at finding something to eat. To stave off its hunger, it goes to a bay for some seaweed. Still groggy from several months of fasting, the bear must economise its energy, as it has already lost half of its weight. Hungry and dangerous at this time of year, the bear braves the roads of Churchill in the early morning or late at night in its quest for food. The bears wait patiently near the river for the ice floe to form so they can, at last, go hunt seals and eat their fatty meat. The bear is protected in all countries where it lives. Français Lieu: Churchill - État du Manitoba - Canada Saison: octobre, novembre Comportement: d’octobre à mi-novembre les ours polaires investissent les rives de la baie d’Hudson (Nord de la province du Manitoba) en attendant la formation de la banquise. Churchill “capitale mondiale de l’ours polaire” attire des

L’ours blanc est une espèce vivant au Pôle Nord, au bord de l’océan Arctique, et dont l’habitat se limite quasiment à la banquise. L’étendue de son territoire est limitée par la disponibilité de bancs de glace flottant. Il les utilise comme plate-forme de chasse ou de repos.

C’est le plus grand carnivore terrestre vivant, avec l’ours kodiak. Haut de 1-1,5 m au garrot, pesant entre 400 et 600 kg pour les mâles, il peut atteindre les 800 kg voire plus. Il mesure  2 à 3 mètres de long. La femelle est en général deux fois plus petite.

Son poids fluctue énormément suivant les saisons et son alimentation, les graisses de phoques en étant  à l’origine. Ainsi une femelle gestante peut prendre 400 kg en 9 mois, alors que les petits, souvent des jumeaux, ne pèseront pas plus de 700 g à la naissance !

L’ours polaire est bien camouflé dans son environnement car son pelage est blanc. Cependant les poils ne sont pas pigmentés mais incolores, translucides et creux, et c’est la réflexion de la lumière sur leur surface interne qui les fait apparaître blancs. Très bien isolé, il a sous son pelage une peau complètement noire, ce qui lui permet d’absorber l’énergie lumineuse de façon optimale. Sa fourrure absorbe les rayons violets et ultraviolets.

Cet animal solitaire est un excellent nageur. Ses pattes avant le propulsent et celles arrières lui servent de gouvernail. Le pelage se gonfle d’air, ce qui augmente la flottaison.

Le roi de la banquise est un prédateur carnivore. Il consomme des poissons mais le phoque sera son menu de prédilection. Il a une mauvaise vue largement compensée par un odorat très développé qui lui permet de localiser ses proies à des kilomètres de distance.

À la fin de l’automne, la femelle creuse une tanière dans une congère pour passer l’hiver et mettre au monde ses petits, d’où elle ressortira après 6 mois de jeûne.

Les cinq pays se partageant la population mondiale d’ours blancs, soit le Canada, les États-Unis (en Alaska), le Danemark (au Groenland), la Norvège (Spitzberg) et la Russie ont signé en 1973 l’Accord international sur la conservation des ours blancs et leur habitat.

Le saviez-vous : les Inuits l’appellent « pisugtooq », l’éternel vagabond.

Informations pratiques

Décalage horaire

pas de décalage horaire. 

Devises

Couronne norvégienne Taux de change : 1 euro ≈ 9 couronnes norvégiennes, à la date du 05/05/2017

Santé

Pas de vaccin obligatoire. Vaccins conseillés: DTP - Consultez votre médecin traitant.

Climat

Climat polaire sur la côte Est et climat subpolaire sur la côte ouest.

Ambassade

28 Rue Bayard, 75008 Paris

Passeport

Carte d'identité ou passeport en cours de validité.
Pas de visa obligatoire pour un séjour touristique court.

Nos véhicules photo

Nos conseils photo

Le boîtier

Nous privilégions deux boîtiers afin d’éviter de changer l’objectif pour les risques de poussière sur le capteur.

Carte mémoire

Nous vous conseillons de partir avec plusieurs cartes mémoires de 2 à 36 Go (il vaut mieux 3 cartes de 4 Go plutôt qu’une seule carte de 16 Go ; en effet, en cas de panne de la carte, vous ne serez pas démuni) ; pour un enregistrement de vos images en JPEG FINE + Taille d’image maximum, vous pourrez ainsi réaliser 600/800 clichés sur une carte de 2 Go dans la perspective de tirage en labo équivalent au format A3 ; l’utilisation du format RAW limite grandement le nombre de photos sur une carte ; dans ce cas, prévoir un disque dur externe et / ou un ordinateur puissant.

Les Objectifs

Les boîtiers avec un petit capteur offrent un multiplicateur situé autour de 1.5, nous pouvons maintenant obtenir un grand téléobjectif à partir d’un 300 mm qui devient un 450 mm. Pour les boîtiers « plein format » la focale reste inchangée.

Afin d’avoir l’amplitude la plus large, du grand angle au super télé, de nombreuses combinaisons sont aujourd’hui possibles.

Prévoir un petit zoom de type grand angle comme un 18 X 35 mm, 1 zoom de type 70 X 200 mm ou plus grand comme un 120 x 300 mm avec un multiplicateur ou bien encore un zoom du genre 80 x 400 mm ou 100 x 400 mm et pour les expérimentés un 500 mm.

Des boîtiers Canon et Nikon, des objectifs et des zooms Canon, Nikon, Sigma et Tamron peuvent être loués chez Objectif Nature ; cliquez sur l’onglet correspondant pour trouver le bulletin de réservation et les tarifs.

L’énergie

– Dès que possible rechargez vos batteries, de manière à avoir toujours vos batteries et accus pleins.
– 2 accus par boîtiers
– 1 prise pour allume cigare – (unique ou multiple)
– 1 adaptateur universel pour brancher les accus et piles dans les lodges et hôtels
– Pinces crocodiles pour brancher sur les cosses des batteries des véhicules (pour circuit et séjour en camp de brousse)
– Un inverseur qui transforme le 12 Volts en 220 Volts (fourni sur certains voyages)

Matériel d’observation

Il est indispensable de partir avec une paire de jumelles de type Leica ou Steiner (à acheter dans la boutique du Club Objectif Nature ou à louer)

Accessoires divers

– Sac de riz  (à poser sur la carrosserie du véhicule pour la stabilité)
– Monopode et / ou trépied (selon la destination)
– Flash (selon la destination)
– Bombe à air et accessoires comme le film écran protecteur … etc

Une contrainte !

Le poids de votre bagage « photographique » qui est en cabine vous oblige à être vigilant au contenu de votre sac ;
Le sac à dos est en règle générale, le meilleur compromis pour voyager ; certains fabricants en proposent même, avec des roulettes !

Unique en Europe !
LOCATION DE MATÉRIEL
PHOTO & OBSERVATION